Les_Etats_Unis_prennent_le_tramway_Lyon

Contribution à la concertation sur le tramway T6 nord du groupe des élu-e-s Rassemblement citoyen – EELV – FdG // Juin 2019

Une concertation qui mériterait un grand débat local

Si on ne peut que souligner l’intérêt de cette première grande ligne de rocade de l’agglomération, force est de constater que la réalisation du tramway T6 soulève des difficultés liées à l’absence d’axes structurants nord-sud à Villeurbanne.

Nous regrettons que le dossier présenté préconise un seul tracé, avec le passage du T6 par l’avenue Henri Barbusse, alors que d’autres parcours auraient pu être étudiés. Il ne permet donc pas de véritable débat.

De plus, celui-ci semble avoir été entériné depuis plusieurs mois déjà, avant même cette concertation, sans consultation des citoyens. Or, pour nous, il est essentiel que la parole citoyenne s’exprime sur ce sujet. Lors de la réunion publique du 9 mai dernier, la forte participation a bien montré l’intérêt et la curiosité des citoyen-ne-s pour ce projet ; malheureusement, nombre de participant-e-s partageaient le sentiment d’assister davantage à une présentation qu’à une consultation. Cette concertation aurait mérité un grand débat  local, comme nous l’avons demandé à  maintes reprises depuis plusieurs années. Les contraintes d’études techniques et de clientèle, bien réelle, ne doivent pas empêcher un large débat public sur un sujet aussi crucial pour la vie quotidienne des Villeurbannais et pour l’équilibre entre  les quartiers. C’est un projet qui oblige à penser la ville telle qu’elle sera dans dix ans et au-delà.

L’association L’Agora pour Villeurbanne a organisé il y a deux ans et demi une consultation citoyenne auprès de 500 Villeurbannais, sur la place publique et en ligne, avec proposition de quatre tracés pour le T6. Il en ressort que le tracé sur l’avenue Henri Barbusse ne convainc pas : c’est celui qui a été le plus massivement rejeté. De même, lors de la réunion publique du  9 mai dernier, nombre de personnes présentes se sont montrées peu convaincues par le tracé privilégié par le Sytral.

Un seul tracé préconisé, de multiples alternatives à étudier !

Au sud, le tracé par la route de Genas est le plus intéressant pour transformer cet axe très circulé en une voie plus apaisée : la rue Paul Kruger est trop près du tracé du tramway T3, de même que le troisième scénario au nord du T3.

Le seul tracé proposé au centre passe sur l’avenue Barbusse, alors que d’autres solutions sont possibles plus à l’est, comme étudiés par L’Agora pour Villeurbanne ou l’association Déplacements Citoyens.

L’avenue Barbusse a une vie propre et une qualité urbaine et architecturale qui ne seront plus possibles avec une ligne de tramway : différentes animations, comme le marché de Noël, les Invites, les Bons Plants, et tant d’autres moments… où l’avenue devient un vaste espace public sans véhicule et agréable. Il faut une avenue Barbusse piétonne en permanence avec un maintien de tous les événements festifs et conviviaux, sans compter que le tramway alimenté par le sol sur une partie du tracé, comme le souhaite le maire, est beaucoup plus coûteux que les lignes aériennes : il y aurait un double coût (au sol et aérien) inutile !

D’autres parcours doivent être étudiés pour une meilleure desserte et un développement d’autres quartiers de Villeurbanne : par exemple un itinéraire route de Genas, Gare de Villeurbanne, rue Antonin Perrin, avenue Auguste Blanqui, rue Professeur Rollet, avenue Commandant l’Herminier, rue des Bienvenus.

Ce tracé permettra d’être en connexion avec le métro A Gratte-Ciel et de mieux desservir cette partie plus à l’est, Château Gaillard, Buers… Ensuite, le tramway pourrait prendre la rue Jean-Baptiste Clément, arriver à l’INSA et être en terminus à Gaston Berger.

Le tracé Perrin/Blanqui/Rollet/l’Herminier a l’avantage d’être un tracé plus simple pour la circulation du tramway avec moins de virages que par la rue Paul Verlaine et l’avenue Henri Barbusse. Il permet en plus un élargissement du cœur de Villeurbanne…

Il faut étudier tous les tracés et les rendre publics, sinon ce n’est pas de la concertation !

Articuler tramway et projets urbains

Enfin, nous regrettons l’insuffisante intégration de ce projet dans la perspective globale du développement urbain.

Le PLU-H ne contient aucune information sur le projet, une occasion ratée d’informer les citoyens du projet et d’en débattre en amont. Alors que le PLU-H doit indiquer les axes structurants de déplacements, et en quoi ils sont cohérents avec le développement urbain, il est tout à fait regrettable que cette ligne, étudiée à partir des années 2008-2009, ne soit pas inscrite au PLU-H !

De plus, il importe d’articuler au mieux le tracé d’une ligne forte et les différents projets urbains. Nous craignons que le passage du T6 amène à recasser des espaces publics récemment aménagés au niveau de la ZAC Gratte-Ciel et de la place Grandclément, comme cela a été nécessaire dans le 8e arrondissement de Lyon pour faire passer le premier tronçon du T6 avec la destruction d’aménagements récents représentant plusieurs millions d’euros d’argent public qui ne prévoyaient pas le tramway. Ce serait à la fois une gêne répétée pour les riverains et un gaspillage évident d’argent public, par manque de vision à long terme et d’anticipation des choix. D’autres grands projets urbains de l’agglomération ont été réalisés ces dernières années avec un axe fort de transport en commun : le prolongement de la ligne du tramway T1 à la Confluence a précédé la construction des premiers bâtiments en 2005 ; la création du tramway T3 et le prolongement du métro A de Bonnevay à La Soie ont été concomitants à l’ouverture du Carré de Soie… Autant d’exemples qui montrent que dans l’agglomération, et dans quelques villes, le Sytral et le Grand Lyon savent faire des projets de tramway articulés aux projets urbains.

Share This: