Incendie à Villeurbanne : quelle composition chimique des fumées ?

L’incendie impressionnant déclaré dans les entrepôts de Bel Air Camp à Villeurbanne a été maîtrisé en quelques heures par les pompiers. Nous les remercions vivement de leur efficacité qui a permis qu’aucune victime ne soit à déplorer et de circonscrire la destruction des bâtiments. Toutefois, plusieurs jeunes entreprises qui travaillent sur les nouvelles mobilités actives sont détruites, quelle épreuve pour elles… Le Préfet a déclaré que les fumées ne comportaient pas de matières dangereuses. Nous l’espérons et souhaitons que l’observatoire de surveillance de la qualité de l’air ATMO effectue rapidement toutes les mesures nécessaires pour que le Préfet et l’Agence Régionale de Santé informent les habitant-e-s de Villeurbanne, Vaux-en-Velin, Bron et de toute l’agglomération de la composition exacte des matières qui ont brûlé et de leur impact éventuel sur la santé.
Dans les semaines qui viennent, nous devrons sans doute nous interroger avec les services de l’État sur la réglementation en matière de stockage de produits inflammables.

Le groupe des élu-e-s du Rassemblement citoyen – EELV – Front de gauche de la Ville de Villeurbanne

Contact : assistant.groupeEELVFDG@mairie-villeurbanne.fr

Share This: