757BH4FDHKM4FUL4EKFHA7EUBI

Tribune VIVA – Avril 2020 Crise sanitaire et crise environnementale : deux défis pour un même combat

La crise sanitaire que subit le monde entier questionne l’ultra mondialisation de nos sociétés contemporaines et le manque de proximité dans nos échanges. C’est aussi notre modèle de développement qui est en cause : des scientifiques commencent à montrer que la destruction des écosystèmes oblige des animaux sauvages privés de leur habitat naturel à se déplacer vers les agglomérations et vers les élevages d’animaux pour l’alimentation humaine, ce qui contribue à la transmission de nouveaux virus à l’homme, virus à fort impact sur la santé humaine.

Une deuxième crise également mondialisée et également cruciale se joue depuis plusieurs années et détruit aussi notre monde : la crise environnementale et sociale.

Ces deux crises appellent toutes deux à un changement structurel de nos sociétés. Elles questionnent la mondialisation à outrance, les politiques publiques qui ont fragilisé les systèmes de santé et notre environnement. Elles appellent également à des valeurs communes : la solidarité, l’anticipation, la prévention, la main tendue aux plus fragiles et surtout le retour au local, au temps lent.

«Ce que révèle cette pandémie, c’est qu’il est des biens et des services qui doivent être placés en dehors des lois du marché», nous dit le président de la République. Oui, la santé n’a pas de prix et ne doit pas être dictée par des seuls enjeux financiers, comme d’autres biens et services (le climat, la biodiversité, l’eau, l’éducation, le logement…)

Quand le profit est au-dessus de ce qui fait l’essence de la vie – être en bonne santé dans un environnement sain-, le monde marche sur la tête et atteint ses propres limites.

L’urgence sanitaire pointe des dysfonctionnements profonds de nos sociétés. Pour l’instant, il s’agit de sortir de cette crise, en améliorant la protection de toutes celles et ceux qui continuent à travailler pour nous et nous les en remercions vivement (soignants, routiers, caissiers, auxiliaires de vie, pompiers, policiers…). Ensuite, au-delà des enseignements à tirer de cette pandémie, nous aurons à mettre en œuvre des politiques volontaristes et immédiates pour faire face à l’urgence climatique et sociale.

Share This: