Veille FN

Parce que les idées d’extrême droite ne doivent pas être banalisées.

A la lecture des propos tenus publiquement au conseil municipal par les élus FN, vous pourrez mesurer l’intolérance, la haine, la stigmatisation de certains de nos concitoyens, notamment sur leur appartenance religieuse, les visions simplistes et réductrices que porte le FN sur notre société et sur la ville. Quelques sujets reviennent régulièrement: la politique de la ville, la sécurité, l’identité, le logement social…

A l’opposé de ces positions extrêmes et des solutions qui divisent, notre groupe défend un tout autre projet : faire société plutôt que la défaire, construire la solidarité, le vivre ensemble et la transition écologique…

Retrouvez ici quelques interventions des élus front National issues des conseils municipaux.

Conseil municipal du 7 juillet 2015

Lien : http://www.villeurbanne.fr/2015_ASS_PV_0707_CM_07_juillet.pdf

« Nous demandons que le PLU intercommunal soit réorienté afin que l’Ouest lyonnais apprenne à son tour le bien vivre ensemble et aussi des enjeux d’attractivité du territoire puisque la production de logements sociaux contribue à l’harmonie de la ville paraît-il. Alors ne les privez pas de cette chance plus longtemps ! »

Conseil municipal 12 octobre 2015

Lien : http://www.villeurbanne.fr/PV_CM_121015.pdf

« À la lecture de la charte  sur la mobilisation pour la défense de l’égalité contre le racisme,  on a l’impression que le grand problème auquel est confronté notre pays serait le racisme et la xénophobie. (…) La France est certainement le pays le moins raciste au monde et certainement pas le plus xénophobe au vu des 200 000 à 300 000 étrangers que nous continuons d’accueillir chaque année. En réalité, cette mobilisation autour de la chimère du racisme répond à un autre objectif : dissimuler les conséquences, elles, bien réelles, de l’échec de la société multiculturelle que vous nous proposez comme alternative à l’assimilation. Le résultat de cet échec étant double :

- éclatement de la nation française remplacée par le communautarisme à base ethnique et religieuse ;

- apparition d’un racisme anti-français et anti-occidental qui s’exprime ouvertement au quotidien (…)

Cette politique de lutte contre le racisme ne sert finalement qu’à obliger les Français à accepter le résultat néfaste de la société multiculturelle : la disparition de notre identité et de notre peuple sous un tsunami migratoire jugé comme inévitable. Les pouvoirs publics consacrent leur temps et leur énergie à cette chimère alors que, dans le même temps, ils sont incapables d’appréhender le véritable danger qui nous menace, celui d’une idéologie religieuse obscurantiste et sanguinaire qui est en train de contaminer tout le Moyen-Orient et est aux portes de l’Europe. »

« À l’heure où l’État nous met dans l’obligation de faire des économies, il nous semble difficile de tenir un double discours, dénoncer la baisse de nos recettes et de continuer à dilapider l’argent du contribuable (…) dans des opérations de coopération internationale »

 Conseil municipal du 16 novembre 2015

Lien : http://www.villeurbanne.fr/PV20151116.pdf

« La notion de développement durable reste assez floue »

« Ce rapport fait allègrement l’impasse sur l’insécurité qui gangrène nombre de quartiers »

Conseil municipal du 14 décembre 2015

Lien : http://www.villeurbanne.fr/conseil_municipal_decembre_2015.pdf

« Le deuxième problème est celui de la sécurité dans les piscines (…). À partir de 7 heures, le public change radicalement et on se retrouve à nager avec des énergumènes encore plus sauvages que des requins blancs. Jusqu’à présent, ces hordes de sauvageons aquatiques s’en prenaient essentiellement aux paisibles nageurs mais, depuis quelques années, ils s’en prennent également aux employés municipaux et aux agents de sécurité. Nous nous demandons si, dans cette ville, il ne faudra pas armer également les maîtres-nageurs ».

Conseil municipal du 8 février 2016

Lien : http://www.villeurbanne.fr/PV_2016-02-08.pdf

« L’obligation de densification était autrefois imposée dans des temps où les villes étaient contenues dans des remparts.  Depuis le 18ème siècle, le développement des villes s’est fait par l’étalement urbain et c’est également le cas dans l’agglomération lyonnaise, il suffit de penser au projet de Morand. Le refus de cet étalement constitue donc une aberration et ne se fera qu’au détriment de la qualité de l’habitat et de la qualité de la vie dans la métropole ».

« Nous allons voter cette délibération car je trouve qu’avoir une mare avec des crapauds chanteurs ou enchanteurs c’est tout de même plus plaisant que du rap à 8 heures du matin »

« Parmi ces associations se trouve La Cimade dont le discours à nos oreilles n’est ni chanteur ni très enchanteur. En conséquence, nous voterons contre cette délibération »

 Conseil municipal du 31 mars 2016

Lien : http://www.villeurbanne.fr/PV_2016-03-31.pdf

« Enfin, je souhaite revenir sur la dénomination de ce groupe scolaire. Bien que le bâtiment ne soit pas encore sorti de terre, vous proposez déjà de lui attribuer le nom d’une militante de la lutte pour les droits civiques aux États -Unis. Nous ne nions pas le rôle historique de cette mili tante qui, notons-le au passage, a fait de nombreux émules puisque, dans les bus, ils sont nombreux à présent à ne plus vouloir céder leur place, même au bénéfice d’un centenaire uni  jambiste! Ce que nous n’approuvons pas dans ce choix, c’est qu’il illustre parfaitement cette politique d’acculturation que la gauche s ‘évertue à nous imposer. En attribuant des noms de personnages historiques d’autres nations à des rues, à des édifices publics, vous participez au recul du sentiment d’appartenance à la communauté nationale »

Conseil municipal du 23 mai 2016

Lien : http://www.villeurbanne.fr/PV_2016-05-23.pdf

« Notre rejet va aussi à la politique de gestion d’attribution de ces logements sociaux qui s’est spécialisée dans l’accueil des immigrés et non des populations de souche. C’est un fait statistique. Là où il y a des fonds de la Politique de la Ville, la majorité des gens sont immigrés »

Conseil municipal du 4 juillet 2016

Lien : http://www.villeurbanne.fr/Conseil-municipal-04-07-2016.pdf

« on peut évoquer la négligence des acteurs en charge de cette mission de nettoyage. Cela relève souvent d’un manque d’encadrement des agents, je peux d’ailleurs témoigner du cas d’un cantonnier qui semble plus assidu au bar que derrière son balais ».

« les moyens d’incitation de la population au dépistage du cancer ne sont absolument pas appropriés. Quel est le sens de se servir des images de corps en bonne santé pour évoquer une maladie ? Exhiber les seins nus de femmes en bonne santé passe plutôt pour du voyeurisme que pour une incitation au dépistage d’une maladie grave. A-t-on entendu parler, par exemple, des ateliers de jonglerie de testicules en vue du dépistage du cancer des testicules ? »

Conseil municipal du 17 octobre 2016

Lien : http://www.villeurbanne.fr/PV17102016.pdf

« Quoi de plus normal que de donner le nom d’Helen Keller à un équipement municipal sur le terrain des Soeurs dans une ville où la municipalité est sourde, muette et aveugle face aux problèmes des habitants »

« Ce que réclament les habitants de ces quartiers , ce n’est pas un coup de peinture dans la cage d’escalier, des espaces de détente ou des cours de jardinage, mais avant tout de pouvoir vivre en toute sécurité dans leur quartier, c’est à dire sans cette délinquance omniprésente, sans ces dealers qui quadrillent les quartiers et qui en ont fait leur territoire. Le quartier des Buers où la situation est en apparence beaucoup plus calme, notamment depuis que la mosquée gérée par l’UOIF étend son influence mais là, les conséquences seront dramatiques dans le futur. »

 « Nous le rabâcherons : la Politique de la Ville, ruineuse et inutile, et vous le savez, ne fait que répandre massivement l’épidémie. Le MRAP, pendant des années, cette association s’est faite le défenseur de l’islamisme allant jusqu’à s’associer avec l’Union des organisations islamique de France pour porter plainte contre le journal Charlie Hebdo pour des caricatures jugées blasphématoires. »

Conseil municipal du 21 novembre 2016

Lien : http://www.villeurbanne.fr/PV_2016-11-21.pdf

« La municipalité veut lutter contre les clichés et promouvoir l’égalité hommes/femmes de l’école au lieu de travail mais elle oublie l’un des vecteurs de diffusion de cette inégalité : le salafisme. En tant que femme, je dénonce la multiplication du port du voile qui n’est pas seulement l’imposition d’une croyance religieuse dans l’espace public mais surtout le symbole du recul du droit des femmes dans le monde occidental dans mon quartier, on assiste dans l’indifférence générale à la banalisation de la remise en cause des droits fondamentaux des femmes au nom des convictions religieuses, certains imams ou prédicateurs allant même jusqu’à trouver normal la lapidation, la polygamie ou le mariage forcé.« 

Conseil municipal du 15 décembre 2016

Lien : http://www.villeurbanne.fr/PV_CM_161215.pdf

« Favoriser la pratique artistique, oui, en revanche, laisser imaginer que la culture sera l’élément qui suscitera la cohésion sociale voir former des citoyens, je ne vous cache pas que cela me laisse un peu dubitatif »

Conseil municipal du 13 février 2017

Lien : http://www.villeurbanne.fr/Conseilmunicipal13fevrier2017.pdf

« Bon courage pour mettre au travail une partie des 300 demandeurs d’ emploi du quartier de Saint-Jean ! »

Conseil municipal du 27 mars 2017

Lien : http://www.villeurbanne.fr/pv_conseil_municipal_avril_2017.pdf

« Pratiquement tous les soirs, des jeunes squattent jusque tard dans la nuit, ils urinent contre les murs et écoutent de la musique. Au passage, cela prouve que le rap a des effets très diurétiques. On peut également lire que d’autres individus traînent, trafiquent et cassent des voitures en stationnement. Bref, que du banal ! »

« Concernant l’attribution d’une subvention à la compagnie « Petits Pas : « À la lecture de ce rapport, nous avons une réaction de consternation, nous nous demandons s’il n’existe vraiment rien de plus urgent que de distraire les gens dans les laveries automatiques. D’ailleurs, on se demanderait presque si nous nous retrouvions à Villeurbanne ou au Vinatier de Bron »

L’ensemble des conseils municipaux

- Vote contre les subventions en faveur d’association de solidarité internationale

- Votre contre les programmes de construction ou réhabilitation de logements sociaux

- Vote contre les projets et subventions liés à la politique de la ville.

Share This: