Buers_2017

Une belle opération de rénovation aux Buers nord

Monsieur le Maire, chers collègues,

Cette délibération porte sur l’engagement important de la Ville, à plus de 2 millions d’euros, dans l’opération de réhabilitation de 243 logements d’Est Métropole Habitat située aux Buers, dans le cadre d’une opération de renouvellement urbain soutenue financièrement par l’ANRU.

Le programme des travaux conduira à un bâtiment de niveau basse consommation, avec des travaux de confort dans les logements qui ont été choisis par les locataires après une forte mobilisation. En effet, le premier programme proposé aux locataires n’avait pas été validé en concertation locative, et nous sommes reconnaissants à EMH d’avoir repris la réflexion pour aboutir à un projet partagé qui convienne à une majorité de locataires. Ces travaux permettront une amélioration globale du confort et de la performance thermique des logements en hiver comme en été, le raccordement au réseau de chauffage urbain et, malgré une augmentation des loyers, les locataires auront une baisse des charges, ce qui est évidemment une hausse de pouvoir d’achat appréciable pour des ménages modestes, en plus des gains environnementaux. L’opération, qui a un coût de 62 à 97 000 €/logement, est financée également dans le cadre du dispositif ECORENO’V de la Métropole, et nous souhaitons qu’EMH recoure à l’utilisation de matériaux biosourcés comme ce bailleur va le faire prochainement à Vaulx-en-Velin aux Noirettes dans le cadre d’un projet innovant de massification de la rénovation. Les matériaux d’isolation de façades (laine de bois ou de chanvre au lieu du polystyrène, menuiseries en bois au lieu du PVC) utilisent moins de pétrole et ont donc un meilleur bilan environnemental et relèvent d’une économie plus vertueuse.

Sur le projet urbain, nous sommes plus circonspects, car l’ANRU a une position rigide voire dogmatique sur le désenclavement des quartiers et a imposé un projet de réorganisation des voiries qui ne nous convainc pas complètement. Même si un cheminement piéton intéressant est prévu, nous pensons que les habitants ont besoin d’espaces apaisés et végétalisés plus que d’une nouvelle rue circulée. De notre point de vue, la concertation sur le projet urbain n’a pas suffisamment impliqué les habitants dès le début. Gageons que la reprise du dialogue par EMH inspire à l’avenir la Ville et la Métropole dans l’élaboration des projets portant sur les espaces publics. Nous souhaitons qu’en fin de compte il y ait une réduction globale des espaces affectés à la circulation et au stationnement au profit d’espaces de rencontres végétalisés.

Je vous remercie.

Béatrice Vessiller

Share This: