E H F

Tribune VIVA – Décembre 2019 – L’égalité femme-homme, un combat du quotidien !

Dans une période où médiatiquement le sujet des rapports femme-homme est mis sur le devant de la scène, où les langues se délient et les femmes osent parler, il est nécessaire de se questionner sur l’action de la ville en matière d’égalité femme-homme et sur les pistes d’amélioration indispensables.

Pour réduire les inégalités qui perdurent entre les deux genres dans les différents domaines sociétaux, les leviers sont importants : le travail, les formations, les salaires, la vie associative, politique ou sportive, la présence symbolique dans l’espace public (un effort important a été fait pour donner des noms de femmes aux nouvelles rues ces dernières années) …

Les violences économiques, symboliques, physiques ou verbales s’accroissent et c’est contre toutes qu’il faut lutter.

Les dernières enquêtes réalisées en 2017 attestent que si une majorité de personnes rejettent les opinions qui reflètent la supériorité d’un genre sur un autre, c’est dans le rôle dévolu aux femmes et aux hommes que les préjugés sont les plus vivaces. En cela, la lutte contre les préjugés, les stéréotypes est un axe primordial pour faire évoluer les mentalités et cela commence dès le plus jeune âge.

La Ville peut agir sur deux pistes : d’abord sur sa politique interne des ressources humaines. Les femmes ne doivent pas subir le temps partiel et doivent pouvoir accéder aux postes à responsabilités. Rappelons que depuis le 5 novembre, les femmes travaillent « bénévolement ». Ensuite, sur les actions tournées vers l’extérieur, la ville doit soutenir financièrement, de manière plus importante les associations qui militent pour l’égalité femme-homme et rendre cet axe prioritaire dans les projets de ses partenaires.

L’égalité femme-homme doit être un axe structurant de la politique municipale de Villeurbanne. Une transition est à engager pour que changent les représentations et pour permettre de penser une égalité dans la différence car comme le disait Simone de Beauvoir : « ma revendication en tant que femme, c’est que ma différence soit prise en compte, que je ne sois pas contrainte de m’adapter au système masculin ».

Olivier Glück

Share This: