bain douche

Permettre aux familles sans-domicile d’accèder à l’hygiène, c’est notre devoir…

Nous sommes très satisfaits de voir émerger sur notre ville un lieu dédié à l’hygiène pour chacun. L’hygiène et l’accès aux droits des familles sans domicile sont des enjeux de solidarité qui doivent être au cœur de la politique municipale. L’accès à des bains douche permet bien évidemment à tous de pouvoir accéder à une meilleure hygiène, mais permet surtout à chacun d’avoir une dignité. C’est également très bien de coupler cet accès à l’hygiène à un accompagnement par des travailleurs sociaux pour aider les familles dans leurs démarches pour l’accès aux droits qui sont les leurs.

Nous tenons également à souligner le processus original et démocratique qui a permis d’aboutir à cette implantation. Un collectif d’habitants s’est mobilisé sur cette question en 2018 et a transmis des propositions concrètes au jury citoyen constitué dans le cadre de la démarche Accueillir à Villeurbanne. Cette délibération fait donc suite à cette proposition d’un collectif d’habitants qui a été reprise et soutenue par le jury citoyen. Il s’agit là d’une illustration concrète qui montre que l’implication citoyenne dans les politiques publiques est importante et nécessaire. Ces nouvelles pratiques politiques sont essentielles pour l’avenir de notre démocratie.

Bien sûr tout cela n’aurait pas pu se faire sans le soutien de la ville et de Madame l’adjointe Claire LEFRANC que nous remercions chaleureusement pour le travail accompli. Et surtout, tout cela ne pourrait pas se faire sans le tissu associatif et ses nombreux bénévoles que nous saluons, en particulier, l’association (T)reve matinal.e, le Foyer Notre-Dame-des-Sans-Abris, Jamais sans toit et bien d’autres encore.

Nous avons bien noté qu’il s’agit là d’un aménagement transitoire. Nous espérons que cette expérimentation sera positive et qu’elle donnera suite à une installation future dans un site pérenne spécialement conçu pour cet usage à Villeurbanne. Mais surtout, nous espérons que cela donnera des idées à d’autres communes de la métropole car la pauvreté ne s’arrête malheureusement pas aux frontières de Villeurbanne. Ce type de structure devrait émerger sur l’ensemble de la Métropole. Villeurbanne est ici un exemple de solidarité. Pourvu que cette expérimentation germe ailleurs et permette aux plus démunis de trouver un peu de chaleur et de réconfort de temps en temps.

Olivier Glück

Share This: