IMG_1743

Communiqué de presse – Concertation C3 Juin 2015 – Contribution du groupe Rassemblement Citoyen EELV-FDG de Villeurbanne

Les problèmes de la ligne C3 sont nombreux et quotidiens pour les voyageurs. Les difficultés liées au manque de qualité de ce transport impacte le bien vivre en ville pour l’ensemble des voyageurs et il est urgent d’offrir un accueil confortable, régulier et rapide sur cette ligne.

Nous tenons d’abord à rappeler que :

- dans le rapport sur le plan d’investissement 2008-2014 voté le 30 octobre 2008 au Sytral, C3 fait partie des projets qui « seront tous terminés avant 2014 » . Le calendrier annoncé prévoit les travaux en 2010-2011 et un achèvement fin 2011. Mais la réalité a été différente. Fin 2009, le calendrier est décalé : travaux en 2012-2013 pour un achèvement début 2014. Et enfin, aujourd’hui, c’est le projet dans sa globalité qui est revu avec l’aménagement de lignes de bus.
– Alors pourquoi un tel dérapage ? Parce que le Sytral a décidé qu’il était plus urgent de prolonger le tram T2 à Eurexpo pour 5000 voyageurs par jour, soit 10 fois moins au quotidien que le C3, en dehors des jours de grand salon où le T2 arrive à transporter 10000 voyageurs, soit encore 5 fois moins que le C3., Et surtout, on sait bien que ce projet permettra de desservir le Grand stade, à partir de navettes bus depuis Eurexpo : le Grand Stade, la priorité des priorités pour le Sytral et le Grand Lyon !

1. Un projet de couloirs de bus déjà dépassé

Le SYTRAL prévoit un projet d’aménagement des voies réservées au bus en double-sens entre le pont Lafayette et le pôle L. Bonnevay en 2019 : projet sans cesse repoussé, initialement prévu en 2008. Ces travaux de 70M€ doivent permettre de transporter 76 000 voyageurs par jour en 2030, contre 58 000 aujourd’hui. Or, des projets vont encore augmenter la clientèle et rendront le C3 saturé dès sa mise en service : quartier Part-Dieu (plus de 30 000 emplois nouveaux, 2000 logements de plus d’ici 2030), Médipôle rue Léon Blum à Villeurbanne en 2017 (déménagement de la clinique du Tonkin et de la clinique mutualiste), et le développement urbain du quartier Blum/Grandclément. Plus de 2000 logements ont été construits au cours des 5 dernières années, et ce développement se poursuivra dans le cadre du projet urbain actuellement à l’étude par le Grand Lyon (mission à l’architecte urbaniste de M. Michelin). Pour Villeurbanne, le tramway accompagnera mieux la mutation urbaine de ce quartier et la requalification des espaces publics.

2. Pour 76 000 voyageurs par jour, le tramway s’impose !

Le trolleybus avec voies réservées de C1 et C2 est un mode qui convient pour des lignes qui transportent moins de 2000 voyageurs/km. Pour T3 et T4, et l’extension du T1 entre Debourg et Hopitaux Est –(prévu en 2019) qui ont moins de voyageurs/km que C3, le Sytral a fait le choix du tramway. Et C3, avec ses futurs 76 000 voyageurs/jour, sera plus chargée que l’actuelle ligne de tramway T4 : alors pourquoi un trolleybus et pas un tramway? Le trolley n’est pas le mode pertinent pour cette ligne !
De plus, le tramway est le choix du confort et du transport de masse. Un tramway transporte deux fois plus de voyageurs par véhicule qu’un trolleybus. Il est le choix de la rapidité et de la régularité notamment car les voitures, qui se garent sur les voies bus et gênent les bus, n’osent pas se garer sur les rails du tramway…
Un tramway réduit la circulation et la pollution, car des automobilistes abandonnent plus facilement leur voiture pour prendre le tramway plutôt que le bus.

3. Le tramway : une meilleure gestion de l’argent public et de la ville

Si le Sytral réalise l’aménagement des couloirs bus en 2019 pour 70 M€ et constate que la ligne nécessite un tramway car les bus ne suffisent plus, il devra détruire les aménagements et recommencer des travaux pour construire le tramway : 2 fois les travaux, 2 fois la gêne pour les riverains et commerçants, des coûts totaux supérieurs au coût de réalisation du tramway dès le départ.
Pour Vaulx-en Velin, Villeurbanne et Lyon, pour les usagers, le tramway offrira un meilleur service de transport et embellira la ville : il enlèvera de la circulation au profit des modes de déplacements non polluants, il permettra de réaménager toutes les rues (cours Tolstoi, rue Léon Blum, place Grandclément…).

4. Un embellissement du cadre de vie

Enfin, le tramway permettra de réaménager tout l’espace public, entre les façades de la rue. On embellit la ville et on dynamise les quartiers. Le cours Tolstoi, la place Grandclément et la rue Léon Blum ont bien besoin d’un projet urbain ambitieux qui donne aux riverains un transport efficace et de la qualité urbaine !
Rappelons que jusque dans les années 40, un tram circulait sur cet axe, comme sur beaucoup d’autres dans la ville et l’agglomération…

Sur les aménagements et les choix à faire, nous demandons :
– une meilleure intégration des cyclistes dans le projet, dans les 2 sens de circulation.
– une meilleure gestion du stationnement sur le cours Tolstoï, par une éventuelle réduction du nombre de places et la mise en place de stationnement payant dans les secteurs les plus fréquentés (Totem, Grandclément) et la surveillance du stationnement payant et du stationnement illicite (double file très fréquent et particulièrement pénalisant pour les transports en commun et les vélos).
– l’intégration de la livraison des marchandises.
– la place Grandclément : aujourd’hui, c’est plus un carrefour routier qu’une place. Nous demandons un réaménagement complet de la place incluant tous les usagers et intégrant les futurs aménagements de la ligne A7 (Hopitaux est la Doua), mais aussi les piétons pour qui la traversée est aujourd’hui très difficile. Nous voulons un véritable espace public de qualité pour en faire une place conviviale, accueillante, moins polluée par le trafic automobile et favorable à la vie de quartier. Le marché doit être conservé, mais en le réaménageant pour qu’il ne soit plus une gêne des transports en commun (surtout sur l’avenue Leclerc).
– Concernant la rue Léon Blum, entre la place et la rue Bernaix, le choix de supprimer la circulation des véhicules particuliers est plus cohérent et plus compréhensible par les habitants avec un tramway qu’avec un trolleybus (réseau plus lisible, plus attractif…). Pour permettre l’accès aux commerces de la rue L. Blum, une traboule peut être envisagée entre le Bd Réguillon (vers le 22) et la rue L. Blum (vers le 21), afin de mieux relier la promenade du balcon villeurbannais du Bd Réguillon, l’aire de stationnement de ce boulevard et le secteur commerçant de la rue Blum.

Le C3 en tramway est un beau projet d’agglomération et pour une partie de Villeurbanne. C’est un investissement indispensable à un mieux vivre au quotidien pour des milliers de personnes. La période est aux restrictions budgétaires, mais le Sytral a de grandes capacités financières : tout n’est finalement qu’une question de choix…

Pour le groupe Rassemblement Citoyen EELV-FDG des élus de Villeurbanne
Zemorda Khelifi

Share This: