Archives du mot-clé ASVEL

ballon-de-basketball

Le loyer payé par l’ASVEL pour l’Astroballe toujours sous-évalué !

Conseil municipal de Villeurbanne du 28 juin 2018

R-2018-258 – Mise à disposition de l’Astroballe à la SASP Asvel basket

Monsieur le Maire, chers collègues,

Comme vous le savez, nous demandons depuis plusieurs années une diminution des financements de l’ASVEL.

Dans un premier temps, la part fixe de la redevance annuelle s’appuie sur les frais réels estimés sur la base du compte administratif 2011, ce qui est plus que surprenant, il y a eu 7 exercices depuis. Pourquoi ne pas s’être basé sur les frais réels 2017 pour calculer cette part fixe ? Par ailleurs, nous avions en 2013 dans le cadre de la précédente convention, attiré votre attention sur la méthode de calcul de la valeur locative et l’imputation à l’ASVEL d’un hypothétique temps passé dans la salle. À ce propos, nous aurions aimé connaître, le temps réel d’occupation de l’équipement par le club, comme nous l’avons demandé en commission. Ce mode de calcul permet d’arriver à un montant de loyer proche du précédent. Nous pensons que le montant de redevance fixe, pour un bien occupé quasi exclusivement par l’ASVEL est toujours en-deçà des prix du marché et constitue une aide indirecte de plus et donc un manque à gagner important pour la ville.

Dans un second temps, la part variable évolue en effet en 2018, mais rappelons que le chiffre d’affaires de l’ASVEL a quasi doublé entre temps et que le club sportif a le plus gros budget des clubs professionnels de la ligue nationale de basket. Précisons également que cette part variable représente une moindre partie de la redevance totale. Et sans mettre en regard le montant du budget et les résultats sportifs – nous n’aurions pas cette impertinence – nous soulignons toutefois que la part des subventions publiques est finalement assez faible sur le budget du club et que sans doute, une gestion optimisée permettrait au club de payer à son juste prix la location de la salle et de recevoir des aides de la Ville revues à la baisse.

En résumé, cette convention prévoyant une redevance à peine supérieure à celle de la précédente, dont le montant était déjà anormalement bas à l’époque, nous voterons donc contre cette délibération
Béatrice Vessiller

 

Share This: